Observation des espèces marines | avec Cybelle Planète

Les cétacés auraient-ils un goût pour la musique ? C’est ce qu’on s’est dit en voyant cette vidéo, maintenant devenue virale, montrant des dauphins qui apparaissent soudainement autour de voiliers dès les premières notes de la musique techno de Rone jouées à bord. Interpellés par le comportement surprenant des animaux mais aussi par la réaction suscitée des plaisanciers (avouez que vous aussi, vous avez envie de vivre ces superbes rencontres) nous n’avons pas voulu en rester là ! On a alors demandé l’avis d’experts de la faune marine pour nous aider à comprendre cette réaction et surtout obtenir des conseils sur l’observation respectueuse des animaux marins lors de nos navigations. Céline Arnal, océanologue de formation, fondatrice et directrice de l’association Cybelle Planète a répondu à toutes nos questions et nous a donné la liste des bons réflexes à adopter lorsque l’on rencontre des cétacés en mer.

Le respect des animaux avant tout


Le but de l’association de Cybelle Planète ? Rassembler un maximum de données issues de l’observation d’espèces marines afin de pouvoir les transmettre aux chercheurs qui étudient ces espèces dans leurs écosystèmes. L’objectif final est de pouvoir mieux comprendre l’évolution de leurs comportements pour aider à leur protection et préservation.

Céline Arnal nous a tout d’abord confirmé que la vidéo n’avait aucun fondement scientifique. « Les dauphins présents dans la vidéo sont souvent observés en groupe », précise la fondatrice de Cybelle Planète. Si on voit beaucoup d’individus sur les images filmées c’est que les plaisanciers ont eu la chance de tomber sur un grand groupe. De plus, elle ajoute que « les rorquals, aussi observés dans la vidéo, sont peu sensibles aux sons ». Du coup, ce serait plus de la chance et une coïncidence qu’autre chose.

Ce qui attire vraiment l’attention dans cette vidéo, c’est la joie et la surprise des plaisanciers de faire une telle rencontre. En effet, « la magie de ces moments réside avant tout dans la beauté de l’approche » précise Céline Arnal. Alors, plutôt que d’écouter la musique de Rone en boucle dans l’espoir de voir dauphins et baleines, voilà nos conseils pour rencontrer des animaux marins pendant votre croisière.

 –

Observation de la faune marine : parole d’experts


Si vous êtes patients et bien attentifs à l’environnement qui vous entoure, vous serez surpris de constater que les rencontres ne sont pas si rares ! Il est vrai que l’observation de cétacés est plus fréquente dans certaines zones de navigation suivant les habitudes des espèces et les déplacements des populations. C’est également plus facile d’apercevoir des animaux marins quand les bonnes conditions sont réunies : horizon dégagé, mer calme ou peu de vagues, petit temps… En ouvrant l’œil à bord de votre bateau, vous repérerez alors au loin un animal. L’envie de vous approcher pour le voir de plus près vous gagne ! C’est naturel, ce n’est pas tous les jours que l’on a cette chance. Sachez cependant que pour observer ces animaux à moins de 300 mètres, quelques règles sont à respecter pour un beau moment d’observation garanti !

  •  Ne vous approchez pas à moins de 100 mètres des animaux, sauf s’ils s’approchent de votre bateau par eux-mêmes.
  • Ne dépassez pas les 5 noeuds dès que vous repérez un individu :  les cétacés notamment se déplacent souvent en groupe, il n’est peut-être pas seul dans les environs… Et faites bien attention à ne pas séparer les groupes (surtout les mères de leurs petits !).
  • Idéalement, gardez une direction progressivement parallèle à la trajectoire de l’animal : si votre bateau se trouve devant ou juste derrière lui, vous pourriez être perçu comme un poursuivant.
  • Évitez les changements de direction trop brusques.
  • Si un animal ou un groupe d’animaux se laissent approcher, vous avez tout loisir de pouvoir les observer de plus près (en éteignant sonars et sondeurs), mais il ne faut ni les toucher ni les nourrir.
  • Soyez attentif à leurs comportements : si vous constater que l’animal semble être dérangé (s’il accélère, change de cap…), interrompez l’observation, vous aurez d’autres occasions d’en revoir !

 –

Animal blessé / échoué : qui contacter ?

Que l’animal soit vivant ou mort, ne tentez pas de le toucher ou d’intervenir seul. Prévenez immédiatement le CROSS de votre région, en ce qui concerne la Méditerranée le CROSS MED (via le 169 ou le canal 16 de la VHF), qui communiquera les informations à une association régionale compétente.

 –

Participez au programme de recensement


 –

Nous vous avons déjà présenté Cybelle Méditerranée, le programme de sciences participatives de Cybelle Planète, dont le but est de permettre à tous de s’impliquer dans la recherche et l’observation de la faune au large, et par la même occasion d’agir pour sa protection. Pour participer, aucune connaissance n’est requise en matière de faune marine et de biodiversité !

Lors de votre prochaine location de bateau en Méditerranée, en navigation ou au mouillage, vous croiserez peut-être le sillage de cétacés, tortues, raies, requins, méduses… Téléchargez l’application gratuite OSBenMER et participez à leur recensement en ajoutant photos et descriptions de vos rencontres.

3 niveaux d’observation possibles :

  • Vous avez aperçu un animal à un moment donné, vous le signalez sur l’application en précisant sa position.
  • Vous effectuez une veille attentive ! Pendant au moins 15 minutes, vous recensez toutes les espèces que vous croisez.
  • Vous êtes un expert en la matière (chercheur, association naturaliste, vous travaillez pour un parc marin…), sur demande, vous pouvez renseigner des informations très précises, de type scientifiques, de vos observations.

Cybelle Planète gère et modère l’application OBSenMER pour la Méditerranée, mais vous pourrez bien entendu y trouver aussi d’autres zones de navigations (Manche, Atlantique, Guyane, Antilles…) avec le détail des espèces locales et la possibilité de les signaler.

Rendez-vous sur le site de Cybelle Planète pour lire le guide d’utilisation et télécharger la planche des espèces qui peut être imprimée, plastifiée et mise à disposition à bord du bateau, pour vous aider à repérer avec précision les animaux rencontrés. 1 500 observateurs bénévoles ont déjà rejoint le programme, on compte sur vous 😉

Éco-volontariat : partez en expédition !


Vous vous allez plus loin dans votre démarche et votre contribution ! Cybelle Planète vous donne l’opportunité de découvrir la faune marine lors d’une expédition à la voile unique en son genre !

  • Quand ? Embarquez pour une semaine entre mi-juin et mi-septembre 2019.
  • Où ? Au départ de Hyères, vous naviguerez en Méditerranée, dans le sanctuaire du Pélagos. L’itinéraire sera choisi en fonction des conditions météo et des zones d’observation connues.
  • Pour qui ? Pour tous à partir de 16 ans : nul besoin d’expériences nautiques ou de connaissances scientifiques ! Si vous en avez, ce sera bien sûr un plus.
  • Avec qui ? Vous serez encadrés par un chef de bord qui se chargera de la navigation, et un éco-guide ayant une formation d’expert naturaliste. Vous découvrirez donc à la fois la faune maritime, apprendrez à l’observer et comment la protéger, tout en vous initiant ou vous perfectionnant à la navigation ! L’équipage peut compter entre 6 et 7 participants.
  • Le budget ? Vos frais de participation et votre adhésion à l’association s’effectuent sous forme de don, ils seront ainsi déductibles de vos impôts. Comptez 476€ (après déduction fiscale) pour une semaine.
  • Comment s’inscrire ? Directement sur le site de Cybelle Planète.

Vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à rejoindre le mouvement !

Summary
Observation des espèces marines | avec Cybelle Planète
Article Name
Observation des espèces marines | avec Cybelle Planète
Description
Les cétacés auraient-ils un goût pour la musique ? C’est ce qu’on s’est dit en voyant cette vidéo, maintenant devenue virale, montrant des dauphins apparaissant soudainement autour de voiliers dès les premières notes de la musique techno de Rone jouées à bord. Interpellés par le comportement surprenant des animaux mais aussi par la réaction suscitée des plaisanciers (avouez que vous aussi, vous avez envie de vivre ces superbes rencontres) nous n’avons pas voulu en rester là ! On a alors demandé l’avis d’experts de la faune marine pour nous aider à comprendre cette réaction et surtout obtenir des conseils sur l’observation respectueuse des animaux marins lors de nos navigations. Céline Arnal, océanologue de formation, fondatrice et directrice de l’association Cybelle Planète a répondu à toutes nos questions et nous a donné la liste des bons réflexes à adopter lorsque l’on rencontre des cétacés en mer.
Author
Publisher Name
GlobeSailor SAS
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *