Permis bateau plaisance : côtier, eaux intérieures ou hauturier ?

Vous envisagez de partir de naviguer cet été ?

Si pour louer un bateau à voile et en être le skipper, seul votre CV nautique vous sera demandé, pour des bateaux à moteur dont la puissance est supérieure à 4.5 kW (6 chevaux) un permis est obligatoire ! GlobeSailor vous détaille donc dans cet article les différents types de permis à passer en France selon vos besoins et vos projets de navigation. Vous trouverez aussi nos meilleurs conseils pour vous préparer aux épreuves de votre permis bateau !

=

Permis de plaisance côtier


Souvent le plus prisé des plaisanciers, il vous permettra comme son nom l’indique de naviguer près des côtes, avec la possibilité de se rendre jusqu’à 6 milles d’un abri, de jour comme de nuit. Il vous permet d’ailleurs aussi de naviguer sur des lacs et plans d’eau intérieurs fermés. Aucune limitation en ce qui concerne la puissance de votre moteur !
=

QUELLES CONDITIONS ?

Il faut avoir 16 ans au minimum, et effectuer en bateau école minimum 5h de formation pour la théorie, et 3h30 pour la pratique (dont au moins 2h de navigation par soi-même).
=

EXAMEN

La seule épreuve à proprement parler est théorique ! La pratique est seulement une obligation de formation, mais il n’y a pas d’évaluation notée. Pour la théorie donc, un QCM de 30 questions, avec 5 erreurs maximum.
=

PRIX

300 à 400€ environ

=

Permis de plaisance hauturier


Le permis hauturier est le plus poussé : il vous permet de naviguer sans aucune limitation de distance, de puissance ou de taille, de jour comme de nuit !
=

QUELLES CONDITIONS ?

Comme précédemment, avoir 16 ans minimum, et déjà posséder son permis côtier. Vous pouvez le passer en bateau école (avec des formations complètes adaptées, intensives ou non), ou en candidat libre.
=

EXAMEN

Il est constitué uniquement d’une épreuve théorique, sur un total de 20 points et pour une durée d’1h30. Plusieurs thématiques abordées : 2 exercices lecture de carte marine et de positionnement géographique (12 points), un calcul de marée (4 points), 2 questions de météorologie (2 points), 2 questions concernant les aides électroniques à la navigation (1 point), et une dernière question sur le matériel de sécurité (1 point).

Pour le valider, il faut un résultat total d’au moins 10 points, dont 7 minimum pour les exercices de carte !
=

PRIX

300 à 400€ environ

=

Permis de plaisance Eaux intérieures


Ce permis permet de naviguer sur les eaux intérieures, autrement dit les fleuves, canaux ou rivières. Le programme est donc adapté dans cette optique, abordant le fonctionnement des écluses, des barrages, les conditions de stationnement ou d’amarrage, la signalisation…
=

CONDITIONS & EXAMENS

Les mêmes critères et conditions d’examen s’appliquent que pour le permis côtier, dans le même esprit, mais avec l’apprentissage d’éléments différents, notamment la signalétique.
=

PRIX

150€ environ

__________________

L’EXTENSION GRANDE PLAISANCE : une petite subtilité supplémentaire, pour naviguer en eaux intérieures avec un bateau à moteur qui fait plus de 20 mètres de long, il vous faut passer aussi cette extension !

=

Certificat Restreint de Radiotéléphoniste


Il est souvent obligatoire pour naviguer en dehors des eaux nationales françaises notamment. Ce CRR certifie que vous êtes capables d’utiliser une VHF fixe ou portative, et donc de communiquer avec l’extérieur depuis votre bateau, surtout en cas d’urgence ! Ce certificat est généralement déjà compris dans la plupart des permis, notamment le côtier.
=

CONDITIONS & EXAMENS

Il n’y a pas de prérequis particulier, et l’examen est composé de 24 questions QCM en 3 catégories, dans chaque catégorie vous devez avoir au moins la moitié de vos réponses justes.
==

PRIX

50€ environ

=

Comment bien se préparer aux épreuves du permis ?

=
Pour mémoriser au mieux les balises, les règles de navigation, ou encore les feux des navires, il faut s’y entraîner et se les répéter ! Pas d’inquiétude pour autant, de nombreux moyens mnémotechniques existent pour s’en souvenir. Chacun selon ses préférences : les bateaux écoles vous proposeront des tests en ligne pour vous préparer en conditions réelles d’examen (ce qui vous permet aussi d’apprendre facilement de vos erreurs), et vous pourrez y ajouter un livre dédié bien illustré, à partir duquel vous pourrez aussi faire vos propres fiches.

Pour le permis hauturier, vous êtes déjà en connaissance du programme côtier, il s’agit à présent du niveau au dessus ! Mais pas d’inquiétude, les bateaux écoles vous y prépareront bien. Certain d’entre eux proposent des stages pour apprendre ou se remémorer la lecture de cartes, savoir s’en servir pour préparer un itinéraire, pouvoir anticiper les marées, ou encore savoir appréhender les conditions météo… Vous serez parés !
=

>>> Envie de naviguer à l’international ? Consultez aussi notre article sur les réglementations concernant les permis bateaux à l’étranger.

Summary
Permis bateau plaisance : côtier, eaux intérieures ou hauturier ?
Article Name
Permis bateau plaisance : côtier, eaux intérieures ou hauturier ?
Description
Vous envisagez de partir de naviguer cet été ?Si pour louer un bateau à voile et en être le skipper, seul votre CV nautique vous sera demandé, pour des bateaux à moteur dont la puissance est supérieure à 4.5 kW (6 chevaux) un permis est obligatoire ! GlobeSailor vous détaille donc dans cet article les différents types de permis à passer en France selon vos besoins et vos projets de navigation. Vous trouverez aussi nos meilleurs conseils pour vous préparer aux épreuves de votre permis bateau !=
Author
Publisher Name
GlobeSailor SAS
Publisher Logo

Laisser un commentaire