Paul et Gwéno : plein gaz pour GOB !

image

Cela ne vous a pas échappé, Gwénolé Gahinet a repris le large direction les Antilles, et cette fois-ci, il n’est pas seul … Un deuxième marin qui sent le soleil fait route aux côtés de notre Tabarly à nous, Paul Meilhat ! Les deux coqs ont embarqué une poule sur leur Figaro Safran-Guy Cotten jaune poussin, au ponton à Concarneau. Au Globesailor, on connaît plus d’une cocotte qui auraient vendu leurs mères pour être à la place de l’heureuse gallinacée !

Une poule sur un bateau ; un délire qui a du sens.

Cette année, la transat AG2R a un air de printemps des peuples, avec cet esprit de solidarité qui s’est noué autour de la course et qui rythme tous les jours la régate, l’enveloppant d’une chaleur humaine particulière. Cette année, la transat AG2R ce sont 10 bateaux et 10 équipages qui se battent pour faire gagner le prix de la solidarité aux associations qu’ils défendent. Non, Paul et Gwéno ne défendent pas les jolies poules rousses en détresse, ils soutiennent, devinez qui ? La copains de l’association Gold of Bengal dont nous vous rebattons les oreilles depuis six mois ! Le low tech, le jute pour remplacer le verre, une vie plus simple, un monde meilleur, Paul et Gwéno naviguent pour ces valeurs, ces concepts imaginés et mis en œuvre par Coco et son bateau éprouvette Gold of Bengal (sur lequel Thérèse, la jolie poule rousse, a embarqué pendant 7 mois pour produire œufs et engrais), concepts qui pourraient permettre à chacun de redécouvrir son quotidien pour en profiter plus sainement.

Niveau technique, Paul et Gwéno sont au top.

Les gars sont à fond de cinquième sur la file de gauche, poussés au train par des alizés qui vont bien, ça roule, ça glisse, ça farte, et ça envoie du rêve dans les open-spaces ! Nos golden boys de la mer nous en mettent tous les jours plein la vue ; quand il gagnent ça va, quand ils gagnent, tout va ! Samedi dernier, ils pointaient à la deuxième place du classement général, donnant un bel aperçu de l’efficacité de leur binôme : les coureurs communiquent un maximum entre eux, partagent leurs expériences comme leurs coups de fatigue et ainsi, ils transforment l’essai…

image

Rendez-vous au prochain règlement.

Tout se joue maintenant dans la dernière ligne droite jusqu’ à Saint-Barth’, qui ne sera pas tout à fait droite car il semblerait que Paul et Gwéno soient forcés à quelques empannages avant de couper l’arrivée … en premier peut-être ? Au Globesailor on croise les doigts, on fait des vœux, et comme toujours, on leur envoie des bonnes ondes et du bon vent !

En direct de Sanary-sur-mer,

Par Anne de Saint Périer, blogueuse du GlobeSailor, location de bateaux sur internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *