Donnez des ailes à votre bateau !

Ça ne vous a pas échappé, la fin du monde est proche ! La pollution de la planète continue à pas de géant et les cargos ont leur rôle à jouer dans l’apocalypse imminente. Mais nous avons trouvé le sauveur de l’humanité en la personne d’Yves Parlier !

Yves et l’équipe de Beyond the sea sont en cours de conception d’une aile gigantesque, basée sur le modèle de kitesurf, qui offrira aux cargos une propulsion complémentaire et une économie de carburant de près de 50%. Eurêka !

En attendant la réalisation de cette invention géniale, vous pouvez déjà à votre échelle, vous procurer un LibertyKite pour votre bateaux de plaisance et réduire votre empreinte écologique.

Un bateau à moteur écolo, ça existe !

LibertyKite, une aile de kitesurf pour tracter votre bateau de plaisance

Les arguments ne manquent pas pour vous convaincre. Le premier : la sécurité. Imaginez, panne moteur, la tuile. Vous êtes bloqués en mer, vous dérivez en priant qu’une bonne âme vienne vous sauver. Avec LibertyKite, vous êtes votre propre ange gardien ! Autre cas de figure, vous cassez votre mât. Pas le temps de pleurer votre gréement perdu, hop, vous hissez votre aile et rentrez au port tranquillement, ou continuez votre route à la Conrad Colman, le Robinson Crusoé du Vendée Globe 2016.

Deuxième argument : le respect de l’environnement et de votre porte monnaie. Vous chérissez vos sorties en mer mais elles représentent un budget conséquent ? L’utilisation d’une aile LibertyKite vous permet de réduire la consommation de carburant. Comme ça, vous faites d’une pierre deux coups : vous réduisez les dépenses et limitez la pollution des océans. Le concept développé par Yves Parlier et son entreprise Beyond the sea est donc à la fois économique et écologique ! Et ça, on adore !

LibertyKite : pour qui ? Comment ?

Tracter un IMOCA avec LibertyKite, c’est possible !

Yves Parlier et Beyond the sea ont mis leur innovation à l’épreuve et vous livrent de précieux conseils sur son utilisation. Avec une gamme composée de deux ailes, LibertyKite cible les plus petits comme les plus grands navires. L’aile de 10 m2 s’adresse aux bateaux de moins de 7 mètres et celle de 20 m2 aux bateaux allant jusqu’à 12 mètres. Au delà, il faudra combiner deux ailes à bord. Niveau utilisation, on vous conseille d’avoir minimum 10 nœuds de vent avant de lancer l’aile. Vent arrière, au près, on peut l’utiliser sous différentes allures, la preuve en images.

Et ce n’est que le début… Comme on vous l’a dit, plaisanciers comme professionnels, à chacun son aile. Beyond the sea compte bien mettre tout le monde au vert et changer les habitudes, je vous aurai prévenus !

Yves Parlier, un visionnaire sans limite

Portrait d’Yves Parlier

Yves Parlier, vous vous souvenez ? Dans les années 90, il s’est brillamment fait remarquer dans le milieu nautique en remportant coup sur coup la Transat Anglaise, la Route du Rhum, la Transat Jacques Vabre en double avec Éric Tabarly pour ne citer qu’elles. C’est lors de sa participation au Vendée Globe en 2000 que naît l’idée de LibertyKite. Durant cette course au large, Yves Parlier démâte et il est contraint de s’arrêter pour réparer. Frustré, il réfléchit à une solution pour ne plus avoir à subir pannes et casses en mer des fatalités. Grâce à sa formation d’ingénieur en matériaux composites, il participe activement à l’évolution des techniques et innovations dans le domaine de la voile. En parallèle, conscient de la pollution des océans, il a été le premier a réalisé un tour du monde en monocoque sans énergie fossile. C’est donc naturellement qu’il a trouvé une alternative créative et écologique !

Pour jouer la sécurité ou mettre un peu de piment dans vos virées en mer, rendez-vous au Nautic de Paris du 2 au 10 décembre pour rencontrer Yves Parlier et les équipes de Beyond the sea au Hall 2.2 Allée A Stand 1 Bis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *