Baromètre de la location de bateaux  – Chiffres et tendances du marché 2016

Leader de la location de bateaux en Europe, GlobeSailor publie cette année quelques chiffres clés du marché de la location de bateaux pour éclairer les professionnels du nautisme, les chantiers et loueurs de bateaux sur les grandes tendances de l’industrie cette année.

NB : ces chiffres sont issus des réservations effectuées par l’intermédiaire du GlobeSailor pour illustrer les tendances du marché et ne sauraient engager sa responsabilité pour toute autre utilisation. Ces statistiques sont issues d’un panel de 30 000 clients européens qui ont loué un bateau en 2016 auprès d’un des 800 loueurs partenaires du GlobeSailor dans 150 destinations.


FRANCE, CROATIE, ITALIE : EN TÊTE DES DESTINATIONS PRÉFÉRÉES DES PLAISANCIERS

Toutes nationalités de clients confondues, les côtes méditerranéennes restent les plus fréquentées. La France, l’Italie, la Croatie, la Grèce et l’Espagne se disputent le quinté de tête sur le podium des destinations les plus prisées. On retrouve la France (Cote d’Azur + Corse) avec 24% des réservations, suivie par la Croatie dont le succès va croissant (22%) et l’Italie (16%). Ces deux dernières profitent immanquablement de la baisse de location de bateaux en Turquie (-70% !) et du recul de la Grèce qui ne représente cette année que 10% des réservations (contre 13% en 2015). Nous espérons que le climat social et politique de ces deux destinations pourra se stabiliser pour que toute leur industrie touristique puisse repartir à la hausse.

LE CHANTIER LAGOON DOMINE LE MARCHÉ

image

Entre voiliers et catamarans, les plaisanciers choisissent la navigation en voilier à 66% contre 24% qui lui préfèrent le catamaran. On pourrait alors croire que le modèle de bateau le plus loué par les plaisanciers est un monocoque mais il n’en est rien ; ce sont les catamarans des chantiers Lagoon qui caracolent en tête. Le modèle de bateau le plus loué en 2016 est le Lagoon 450 qui rafle à lui seul presque 4% des réservations (qui ont doublé pour ce seul modèle entre 2015 et 2016 ). Les Lagoon 450, 440 et 380 concentrent à eux seuls 7% des réservations. Bien que le contexte économique soit difficile, les plaisanciers ne renoncent ni au confort ni à la sécurité (2 postes sur lesquels les chantiers Lagoon sont experts) quitte à leur sacrifier la performance qui passe au second plan. On remarque que le choix des plaisanciers pour les catamarans se raffermit d’année en année et que malgré un contexte économique toujours morose dans l’industrie du voyage, le choix des plaisanciers se porte sur des unités plus haut de gamme et plus chères.

LOCATION AVEC SKIPPER : UNE TENDANCE QUI DÉMOCRATISE LE MARCHÉ

Conséquence des unités louées de plus en plus spacieuses, le nombre de locations de bateaux avec skipper est passée de 16% en 2015 à 20% en 2016 ! D’où l’importance grandissante pour les bases de proposer des skippers qualifiés, compétents et agréables ! 75% des clients ayant navigué avec un skipper affirment que la réussite de leur croisière est due à la qualité du skipper à bord et à son entente avec les équipiers. La clientèle évolue donc vers une clientèle plus novice, souhaitant découvrir une nouvelle manière de voyager tout en se formant aux rudiments de la navigation. Les exigences se portant non plus forcément sur un niveau d’équipements dernier cri mais sur un confort, une propreté et une qualité de formation à bord du bateau.

image

DES UNITÉS PLUS HAUT DE GAMME ET UN PRIX DE VENTE… EN HAUSSE !

Si l’on y regarde de plus près, certes, les bateaux loués sont plus grands et plus spacieux, mais contrairement aux années précédentes où les tarifs moyens de location diminuaient, cette année, pour un même modèle, les tarifs de location moyens par semaine ont augmenté ! Ces prix de vente en hausse se vérifient surtout pour la location de bateaux supérieurs à 40 pieds. Voici quelques exemples pour illustrer cette tendance :

image

Cette augmentation du prix de vente est un très bon indicateur de la reprise du marché, de l’attractivité du nautisme et d’une meilleure santé financière des entreprises du secteur qui peu à peu recouvrent leurs marges pour subvenir à leurs besoins de croissance et d’innovations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *