All you need is Globe

Cela parait évident ; tout ce dont nous avons besoin, c’est d’une épreuve ultime pour nous prouver que nous sommes capables du meilleur. Ceux qui vont se soumettre à cette épreuve disent être de simples « petits hommes » mais pour nous ils sont des géants, des colosses. A bord de Kriter VIII, l’équipage de GlobeSailor a pris part au ballet nautique qui a salué les 29 skippers au départ de la huitième édition du Vendée Globe. Récit d’un grand frisson de 48h qui va se prolonger pendant 3 mois.

Départ du Vendée : extra !

Nous sommes allés au départ du Vendée Globe : c’était géant ! Il n’y a pas de mots assez forts pour décrire l’émotion et la joie qui régnaient devant Port Olonna avant-hier ; elles sont à la hauteur de la difficulté de l’épreuve. A bord de Kriter VIII, notre équipe a contemplé, fascinée, les silhouettes gracieuses des IMOCA qui dansaient dans un bouillon d’écume au milieu de tous les bateaux et des hommes venus en si grand nombre les encourager. En les regardant dessiner de grandes voltes dans notre travers, nous nous sommes mis à la place des skippers, dans leur tête et dans leurs bottes. Comme eux nous avions la boule au ventre parce que nous ne ferions pas les fiers à leur place, tous seuls à chevaucher la houle des cinquantièmes sur un tapis volant. Et comme eux nous avions envie parce que c’est intense, parce que c’est grisant, parce que c’est technique et performant, parce que c’est aussi attirant que terrifiant et parce qu’on doit se sentir diablement vivant à se promener tout seul dans l’océan !

Dans les conditions du direct

image

Pour vivre un départ de Vendée Globe dans les règles de l’art et au cœur de l’action, nous avons eu l’idée de louer un bateau de course auprès de notre partenaire Cap au Cap Location à la Rochelle. Kriter VIII a accueilli 15 des collaborateurs de GlobeSailor, 6 nationalités, 11 hommes, 4 femmes et un skipper ultra chevronné, pas du tout avare en anecdotes et analyses éclairées sur le monde de la course et des coureurs au large ! Thierry a supporté notre bonne humeur, il a répondu à toute nos questions avec passion et nous a guidé sur ce plan d’eau mythique tout en nous laissant une totale liberté pour les manœuvres. Nous avons fait marcher Kriter VIII tous ensemble et c’était un véritable plaisir de vivre une expérience d’équipage dans des conditions intenses de navigation : samedi, à bord d’un vrai bateau de course, rapide et spartiate, dans une mer agitée et 25 nœuds de vent pendant les 60 miles nautiques qui nous  séparaient de l’île d’Yeu, on a pu voir ce qu’on avait dans le ventre ! Dimanche matin, après une croisière idéale et au portant avec des pointes à 12 nœuds sous génois seul, nous étions dans l’ambiance des grands rendez-vous, dans l’euphorie que vous laisse une navigation parfaite qui précède un moment unique et exceptionnel, un départ de Vendée !  Merci à Cap au Cap  Location qui nous a permis de vivre cette journée unique !

L’humain au cœur

image

Tout aussi impressionnant que la vision de ces 29 gigantesques plumes qui volent sur l’eau, il y a le soutien que le public leur témoigne. Et parmi ces soutiens, celui des sponsors est vital. Mais le sponsor n’est pas qu’un support financier, c’est aussi un formidable appui moral pour le coureur au large. Les salariés de PRB ont passé beaucoup de temps avec Vincent Riou et son bateau pendant sa préparation, ils suivent chacune de ses courses à la voile et vivent au rythme de ses victoires et de ses coups de tabacs. La photo ci-dessus témoigne de leur attachement à leur compétiteur et montre que grâce à lui, chacun d’entre eux peut prendre part à cette formidable aventure. Les collaborateurs de GlobeSailor que nous sommes rêvent de pouvoir un jour déployer une telle banderole pour un homme ou une femme qui portera nos couleurs et à qui nous permettrons de réaliser l’impossible… Affaire à suivre ! En attendant, retrouvez les  meilleurs moments de ce week-end sur nos comptes Facebook et Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *