Dépensez moins, voyagez plus : nos conseils pour naviguer pas cher !

Naviguer a un prix (mais quelle activité ou expérience unique en son genre n’en n’a pas) ! MAIS avec des connaissances du marché de la location de bateaux, de l’expérience et du bon sens, on trouve des astuces pour réduire les coûts ! À l’approche du printemps et du planning des vacances, GlobeSailor vous dévoile ses astuces pour vous échapper sur l’eau à juste prix !

Connaître le calendrier des destinations

  • Maîtrisez la saisonnalité de votre destination

Avant d’aborder la question de la location du bateau, il faut d’abord décider où et quand partir. Les destinations touristiques sont rythmées par les saisons, c’est un fait bien connu ! Les bases de location de bateaux n’échappent pas à la règle. Il existe bel et bien des destinations dites hautes et d’autres dites basses. Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’on les classe en fonction des vacances de vos enfants et… de la MÉTÉO ! Et oui, en été, les plaisanciers se tournent généralement vers la Méditerranée avec comme destinations phares la Croatie, la Grèce, la Corse et la Côte d’Azur.

Et en hiver, on navigue où ? Avec ses variations quasi inexistantes entre les saisons, les Caraïbes offrent une pause bien méritée durant les longs mois givrés. La meilleure période pour naviguer aux Antilles est durant la saison sèche, entre novembre et juin. Durant le reste de l’année, c’est la saison des cyclones et la météo est quelque peu irrégulière. On y brave plus souvent des pluies que des ouragans mais celles-ci n’empêchent pas de profiter des activités outdoor, loin de là ! Les destinations d’Asie, comme la Thaïlande, promettent aussi un cadre idyllique entre novembre et février. Ou plus près de nous, les Canaries ou le Cap Vert sont des alternatives séduisantes. Les conditions climatiques vont donc définir les hautes et basses fréquentations ce qui va influencer les tarifs de location de bateaux. Alors, pour réduire le budget de votre croisière, la première étape est de planifier vos vacances en dehors des très hautes saisons… Je vous entends déjà dire : “Pas très révolutionnaire comme solution”. C’est juste. Passons à la suite !

Du point de vue des loueurs professionnels

  • Louez en basse saison pour des petits prix

Comment fonctionnent les armateurs ? En fonction des saisons, votre armateur verra le nombre de locations osciller entre haute et basse saisons. Pas de souci pour remplir l’ agenda de réservations en forte saison. Mais durant la période creuse, c’est un peu moins l’effervescence. Alors pour multiplier les locations, les loueurs vont proposer des tarifs revus à la baisse pour continuer à voir leurs bateaux quitter les pontons ; d’où l’intérêt de connaître les différentes saisons des destinations ! C’est donc pendant la période dite « creuse » que vous devez concentrer vos recherches et ouvrir l’œil pour trouver des bons plans. Il vous sera peut-être même possible de négocier les prix ou les options ! Et pour les plus malins, sachez qu’en avant saison (ou après saison !) les armateurs peuvent proposer des offres One-Way pour convoyer leurs bateaux sur les bases estivales. Ces offres très bon marché sont surtout disponibles au départ d’Athènes en avril – mai  (pour les Cyclades, Corfou ou Rhodes), Palma (pour les Caraïbes) en octobre, ou même Marseille (pour la Corse) en avril – mai.

Pour payer moins cher et éviter la cohue, choisissez la moyenne – basse saison !
  • Surveillez la popularité des destinations pour profiter des promos : en 2018, partez aux Caraïbes ou en Turquie !

Vous pouvez également rester à l’affût de l’actualité et tenir compte de la popularité des destinations. Certains pays connaissent un déclin de notoriété et les raisons peuvent être multiples. Les Caraïbes ont fait une triste saison à la suite de l’ouragan Irma. Aujourd’hui, les croisières reprennent mais les plaisanciers restent hésitants. Alors pour relancer le marché, il n’est pas rare de voir les armateurs proposer leurs bateaux à des prix très attractifs. La Turquie connaît aussi une baisse de fréquentation due aux actualités politiques des dernières années. Elle offre pourtant un très beau bassin de navigation.

  • Faites une croisière pendant une semaine (minimum)

Autre point pour garder les prix au plus bas : louer (au moins) 7 jours du samedi au samedi. Les prix augmenteront considérablement si vous cherchez à commencer votre séjour en semaine et pour peu de jours. Pour les professionnels, ce type de séjours est difficile à caler dans leurs agendas, les obligeant à bloquer des dates et à manquer des opportunités de départ “classique” (samedi au samedi en Méditerranée). De plus, ces locations courtes occasionnent les mêmes frais de maintenance ou de ménage par exemple que pour une semaine de location. Et réciproquement, pour des locations longue durée (2 semaines minimum), il n’est pas rare de profiter de 5% ou 10% de remise supplémentaire !

  • Optez pour un modèle de bateaux plus « âgé »

En ce qui concerne votre embarcation, la seule “astuce” est d’être un tantinet moins exigeant quant à la nouveauté des modèles. Des bateaux qui ont déjà quelques saisons sous la coque peuvent être proposés à la location à un tarif plus bas que les modèles qui sortent fraîchement des chantiers . Attention, je ne vous dis pas de louer des bateaux de 20 ans, seulement quelques années peuvent suffire ! Sans négliger la sécurité pour autant !

  • Soyez Fidèles !

Dernier point non négligeable, des remises peuvent vous être offertes si vous êtes un client régulier de votre agence. Certaines agences proposent par exemple 5% de remise pour leurs clients repeater. Attention ces remises ne sont pas toujours cumulables avec d’autres promos en cours. Et n’oubliez pas, lors des grands rendez-vous nautiques (Nautic de Paris par exemple), votre agence, si elle expose, vous offrira en plus d’un bon café, des remises souvent imbattables !  

Quand se jeter à l’eau ? Early booking vs Last minute 

  • Early Booking : le choix et… le prix !

Pour ceux qui n’ont d’autre solution que de voyager pendant les vacances scolaires, ils devront se tourner vers les early booking. Planifier à l’avance peut vous permettre d’obtenir un bon prix sur votre location de bateau mais aussi sur les prix des vols ou des trains pour vous rendre à votre base de départ, et ça, ça n’est pas négligeable ! Plus de choix de bateaux, de bases de départ, et un bon prix ! Qui dit mieux ?

  • Last Minute : restent les invendus…

Enfin, il y a les offres last minute. C’est une option à tenter si vous êtes joueur et si vous êtes flexible. Il ne reste bien souvent de disponibles que les plus vieux bateaux ou les moins bien équipés. Mais si vous décidez sur un coup de tête que vous avez besoin de vacances, alors ça peut-être intéressant. On voit parfois des promotions très alléchantes suite à une annulation. Restez quand même prudents : renseignez-vous sur la faisabilité de votre départ accéléré avant de valider votre croisière (tarifs des vols, billets de train, météo etc…), le jeu n’en vaut peut-être pas la chandelle une fois l’addition faite !

Naviguez en équipage !

  • Partez en groupe pour diviser les coûts

Plus on est de fous, plus on rit et plus on économise ! Partez en famille ou entre amis et divisez les coûts ! À bord d’un voilier, catamaran ou même d’une goélette, échappez-vous en groupe. En naviguant à plusieurs, vous pourrez aussi prendre des options, comme les services d’un skipper, sans augmenter considérablement la facture !

  • Co-naviguez et se faire des amis !

Dernière option, la co-navigation ! Rejoignez un équipage pour naviguer sur le bateau d’un moniteur ou d’un skipper professionnel. Les prix des croisières varient selon le nombre de participants, le bateau et les dates. En plus de la croisière, un forfait pour la caisse de bord de 150€ à 200€/semaine pourra vous être demandé pour la nourriture et le fuel.
Autre type de navigation possible, la croisière à la cabine en catamaran. À première vue, elles peuvent sembler chères mais elles sont proposées en pension complète avec skipper et hôtesse et souvent avec des services comme le wifi, les transferts et des accessoires nautiques à bord (snorkeling, kayak) ! Les budgets sont donc maîtrisés et la prestation de très bonne qualité.

Voilà, vous connaissez toutes les astuces pour naviguer à moindre frais… À bon entendeur !

Caroline, blogueuse GlobeSailor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *